Créer, financer, faire grandir des entreprises missionnées pour lutter contre le changement climatique

Le 24 septembre 2020

On nous demande souvent : Time for the Planet, c'est un Startup Studio ? Un fond d'investissement ? Un incubateur ?

En fait, c'est tout ça à la fois...

Nous ne sommes pas un incubateur ou une structure d’accompagnement, mais des co-créateurs. Nous co-créons des entreprises avec une équipe associant des scientifiques et des entrepreneurs.

Notre rôle : Financer, mais pas que !

Time for the Planet endosse 4 grands rôles au sein de ses filiales :

- Constituer l'équipe de dirigeant.es/associé.es de l'entreprise

- Financer le développement de l'entreprise au fur et à mesure de sa croissance

- Garantir une stratégie basée sur l'open-source

- Participer comme conseil aux décisions stratégiques de l'entreprise

Time for the Planet fait entièrement confiance à l'équipe dirigeante pour prendre l'ensemble des décisions et définir la stratégie, le mode de management, l'organisation et la vie quotidienne de l'entreprise, à condition que ces décisions soient conformes à la charte de Time for the Planet (en particulier sur l'open source, qui doit être garanti).

Un.e des dirigeant.es sera nommé.e président.e de la société et disposera donc d'une délégation de responsabilité.

Notre vision : avoir de l'impact. Vraiment.

Nous sommes garants de l’impact de l’entreprise pour lutter contre le dérèglement climatique. Nous ferons toujours prévaloir l’intérêt de la planète sur l’intérêt des tiers investisseurs. Les personnes physiques et les fondateurs des filiales, en choisissant de nous avoir au capital, nous font confiance pour que l’entreprise s’inscrive dans l’Histoire humaine et non simplement dans une histoire d'intérêts privés.

L’open source, l’ingrédient qui change la donne

Le taux de succès des entreprises dans l'innovation est très faible. 70% à 90% des entreprises créées finissent par échouer. Chaque échec signifie la disparition d'années de travail fourni pour :

  • Élaborer la technologie
  • Créer les relations de confiance nécessaires pour convaincre des clients, salariés, fournisseurs, partenaires et investisseurs

Dans un monde où il n'y a pas de limite de temps pour atteindre les objectifs, ce taux d'échec n'est pas si problématique : après tout, l'entreprise a permis de créer des emplois et de faire travailler des sous-traitants : la vie économique a profité de l'expérience.

Mais dans un monde où la crise climatique empire chaque jour et chaque heure qui passe, et où les conséquences humaines de cette crise sont de plus en plus considérables, ce taux d'échec ne signifie qu'une chose : nous n'allons pas y arriver. À moins... À moins de changer de paradigme.

Nous ne pouvons plus nous permettre de gaspiller des millions d'heures de travail dans des aventures entrepreneuriales basées sur le secret et la protection intellectuelle.

L'habitude d'un.e entrepreneur.se est de baser son business modèle sur l'appropriation et le secret. Pourtant, cette habitude est loin d'être le modèle économique le plus raisonnable et performant.

Time for the Planet va donc rendre disponible, pour le monde entier, l'ensemble des innovations créées par ses entreprises filiales. Les modèles économiques de nos entreprises ne seront donc pas basés sur l'appropriation et le secret, mais au contraire sur la diffusion et l'absence de frein. Nous permettrons à toute personne de créer une entreprise pour copier, améliorer, commercialiser nos innovations, sans peur que cela ne freine le développement économique de nos propres entreprises, mais au contraire avec la certitude que cela ne fera que nous accélérer. Nous expliquons en détail dans cet article comment l'open source nous permettra d'avoir un impact bien plus large, tout en développant nos entreprises plus rapidement.

Les étapes de création des filiales de Time for the Planet

Le terme "filiale" désigne toutes les entreprises que nous allons créer et financer.

Nous souhaitons à tout prix éviter de choisir nos investissements sur la base de prévisionnels et de business plans, qui ne sont pas des indicateurs fiables. Aussi, nous avons conçu une méthodologie basée sur une suite d'étapes logiques permettant de valider l'impact, l'opportunité entrepreneuriale et l'équipe, avant d'engager des moyens importants.

1ère étape : Sélection du problème scientifique

Le choix du problème scientifique se fait sur la base d'un seul critère : l'impact sur les émissions de gaz à effet de serre (GES) à l'échelle mondiale.

La solution proposée doit s’adresser à un marché suffisamment important pour avoir un impact significatif sur les émissions ou la captation de GES. Par exemple, nous souhaitons adresser le problème de l’émission de CO2 par l'industrie du ciment : il s’agit de 5% des émissions mondiales de CO2, ce qui est considérable. 

Voir les sujets scientifiques qui nous intéressent

La solution doit pouvoir être déployée partout dans le monde, et non simplement dans une zone spécifique.

Le conseil scientifique de Time for the Planet étudie les projets et valide leur pertinence scientifique :

- validation de l'impact de l'innovation sur les gaz à effet de serre

- étude des effets de bord et effets rebonds (par exemple, augmentation de la consommation énergétique induite par une amélioration de l'efficacité)

2ème étape. Recherche d’un avantage concurrentiel correspondant à la solution scientifique

Un problème scientifique ne correspond pas toujours naturellement et nativement à un problème marché. Par exemple, le fait que le process de fabrication du ciment soit émetteur de CO2 ne sera un problème marché que si l’on trouve une façon de construire sans ciment avec un avantage concurrentiel : prix plus bas, meilleure qualité d’isolation, plus grande durabilité, etc…

Cette réflexion se fait en interne chez Time for the Planet, en y associant l’inventeur, le comité scientifique et le comité entrepreneur. 

3ème étape : Tester le marché à haute fréquence

À ce stade, l'entreprise n'est pas encore créée.

Avec un investissement de 5 000€ à 15 000€, nous utilisons des techniques de testing à haute fréquence pour déterminer, en l’espace de 3 à 6 semaines :

- Si le produit ou service permet d’accrocher des clients (répondre a un besoin réel)

- Qui sont les clients ?

- Quel est le coût d’acquisition d’un client ?

Ces tests sont effectués dans des conditions réelles : prises de rendez-vous avec des prospects comme si l’innovation existait déjà, création de landing-pages présentant l’innovation, publicités sociales, retargeting, etc…

Exemples :

  • Si l’on veut tester l'intérêt des consommateurs pour une solution de climatisation fonctionnant sans électricité, et qu’on veut savoir à quel prix les personnes sont prêtes à l’acheter, il sera nécessaire de tenter de les vendre sur une market place, avec plusieurs prix différents, ou même de créer un crowdfunding pour valider l’intérêt réel des consommateurs pour la solution imaginée. 
  •  Dans un domaine " BtoB "(vente à des entreprises), nous mettons en place une mécanique de prise de rendez-vous commerciaux pour vendre la solution imaginée, à partir de dessins techniques, de simulations 3D, de prévisionnels, etc... afin d’obtenir des pré-commandes.
  • Publicités en ligne pour vendre un produit n’existant pas encore à de vrais consommateurs (avec remboursement immédiatement après la réalisation de la vente). 

4ème étape : Recrutement de l’équipe fondatrice de la filiale

Dans la plupart des cas, il n’y a pas encore d’équipe en place (par exemple, seulement un inventeur/scientifique). Nous complétons donc l’équipe.

  • La/le CEO : nous recherchons préférentiellement une personne ayant une solide expérience entrepreneuriale, et si possible ayant créé une entreprise précédemment dans le même secteur. Mais cela ne sera pas toujours nécessaire.
  • La/le CTO : peut parfois être l’inventeur.euse, à condition que la personne le souhaite et qu’elle dispose des capacités de management et de vision entrepreneuriale.
  • Éventuellement, 1 à 2 fondateurs supplémentaires, qui apportent une expertise industrielle ou produit, une compétence ou un réseau commercial, etc…

5ème étape. Tester l'équipe, créer la société

La création de la société intervient une fois les tests marchés réalisés. 

Time for the Planet crée les entreprises à partir de 0 (“from scratch”).

Néanmoins, avant de devenir majoritaires, nous passons par une phase minoritaire (5% à 15%), durant laquelle nous allons tester l'équipe. Cette phase dure 3 à 9 mois et permet de valider que l'équipe s'entend bien, qu'elle est capable de créer une culture d'entreprise commune, de travailler en bonne intelligence avec Time for the Planet, et d'exécuter efficacement.

Nous investissons entre 50K€ et 300K€ sur cette phase là.

Si l'équipe donne satisfaction lors de cette première étape, nous poursuivons avec la 7ème étape.

Si l'équipe ne donne pas satisfaction, nous restons actionnaires minoritaires, et laissons le projet se poursuivre avec d'autres partenaires.

Pendant cette étape, plusieurs objectifs seront poursuivis :

  • Création de la société

Time for the Planet se charge de la création juridique de la société, du versement de l’apport de départ et de l’enregistrement de la marque.

En règle générale, il sera exigé des fondateurs le versement d'une somme d’argent minimale pour symboliser leur engagement dans le projet. Cette somme sera néanmoins beaucoup plus faible que dans le cadre d’une création d’entreprise classique. 

  • Création du MVP

Le Minimum Viable Product correspond à la version la plus minimaliste possible du produit ou du service envisagé. En général, à l’étape précédente, les premières ventes ou approches commerciales très avancées auront été réalisées simplement sur la base du produit ou service projeté. Il s’agira, à cette étape, de passer à la réalisation concrète du produit ou service. 

Time for the Planet applique une méthodologie basée sur la rapidité d’accès au marché. Nous serons donc particulièrement vigilants sur la conception du MVP, qui devra être le plus rapide et le moins coûteux possible pour commencer à générer du chiffre d’affaires. Ce n’est qu’au regard de contrats ou d’intentions d’achats fermes que nous poursuivrons l’investissement dans le développement du produit. Nous n’investirons pas de fonds conséquents dans un produit n’ayant pas fait l’objet d’intentions d’achat très fortement exprimées. 

6ème étape. Passage en majoritaire, validation de l'investissement global sur la société

À ce stade, Time for the Planet a pu valider :

- La pertinence scientifique du projet, en particulier son impact sur les gaz à effet de serre

- L'existence d'un marché de premiers utilisateurs prêts à payer pour l'innovation apportée

- Le bon fonctionnement de l'équipe

Nous disposons donc de suffisamment de données pour pouvoir valider notre investissement.

L'étape 6 commence donc par la présentation du dossier et de l'équipe au conseil de surveillance de Time for the Planet, qui devra statuer sur un montant maximum à allouer au projet (entre 1 à 10 millions d'euros).

Une fois ce montant voté par le conseil de surveillance, ce sera au comité d'investissement de valider l'échelonnement du financement. Le comité d'investissement est réuni tous les 15 jours, et ses membres sont tournants.

Plutôt que de réaliser, comme cela se fait classiquement dans le monde des startups, des tours d’investissement successifs sous forme d'augmentations de capital, Time for the Planet apporte, comme majoritaire, le financement nécessaire à chaque étape du développement de l’entreprise.  Ce rôle de majoritaire nous permet de garantir le maintien de la philosophie open-source et le développement rapide de l’entreprise. 

Nous investirons donc au fil de l'eau, en fonction des besoins du moment, et dans la limite de l'enveloppe validée par le conseil de surveillance.

Avantages de la présence de TP comme majoritaire pour les fondateurs :

Time for the Planet investit dans le temps, sur 3 à 5 ans, en injectant des fonds au fur et à mesure des besoins.

Dans la plupart des cas, les sociétés créées seront à capital variable, afin que chaque investissement réalisé se fasse sans augmentation de capital. Le pourcentage détenu par Time for the Planet augmentera donc mécaniquement au fur et à mesure des investissements réalisés.

Aussi :

  • Les fondateurs restent focus sur le développement de la société car ils n’ont pas à passer du temps à la recherche de fonds, notamment pour la phase d’amorçage.
  • Tant que Time for the Planet finance le développement de l’entreprise, il n’y a donc pas d’augmentation de capital, ce qui évite les frais et complexités juridiques, ainsi que la multiplication des acteurs.
  • Les fondateurs sont rémunérés dès le départ et ont des parts de la société. Cela est également valable pour les salariés-clés. 

La répartition du capital au lancement sera en général la suivante : 

Répartition du capital d'une filiale de Time for the Planet
Répartition du capital d'une filiale de Time for the Planet

7ème étape : Constitution du board d’une filiale

Le board est un comité d'accompagnement de l'entreprise, qui se réunit au moins tous les 2 mois et dont les membres peuvent être amenés à intervenir directement sur le terrain.

La board est composé,  au minimum de : 

. 1 membre du board de Time for the Planet

. 1 membre de la team Investisseurs de Time for the Planet

. 1 membre de la team scientifique Time for the Planet

. 1 salarié accompagnateur de Time for the Planet qui suit l’avancement au quotidien et qui participe aux rendez-vous les plus importants. 

8ème étape. Passage en open source

Une fois la preuve de concept réalisée, Time for the Planet enverra l’un de ses chargés de R&D pour aider à la mise en place de la documentation sur l’innovation technologique de la filiale. Pour cela, le chargé de R&D aura accès à :

  • tous les salariés et fondateurs de l’entreprise
  • un budget pour financer le temps passé par les salariés de la filiale et/ou par des tiers extérieurs (prestataires)
  • une interface conçue par Time for the Planet pour rendre la mise à disposition des technologies à la fois simple, ludique et détaillée.
  • un-e interprète qui se chargera de la traduction en Anglais si nécessaire.

9ème étape : Investissements successifs tout au long du développement de l’entreprise

Nous l'avons vu, Time for the Planet a vocation à financer les entreprises filiales tout au long de leur développement. 

Nous privilégierons de petits investissements successifs et rapprochés, plutôt que de gros tours de table de type Serie A, Serie B, Serie C. 

Le pourcentage détenu par Time for the Planet augmente donc avec le temps, au fur et à mesure des investissement consentis :

Progression investissement au capital
Progression investissement au capital

Les Avantages de l'investissement échelonné

  • Intervenir de façon plus agile et plus rapide sur un besoin clairement identifié

Par exemple, besoin de 800K€ pour recruter une équipe d'ingénieurs ou de 1 million pour lancer une campagne de publicité à la radio. 

  • Éviter les frais liés aux tours de table (pas d’augmentation de capital)
  • Éviter de financer un tour à un montant gonflé comme c’est généralement le cas pour les startups, qui lèvent de l’argent non pas en fonction de leurs besoins rationnellement identifiés, mais en fonction de ce qu’elles peuvent obtenir comme valorisation de la part des investisseurs.
  • Dépenser les fonds de façon plus sécurisée, en évitant d’injecter de l’argent n’ayant pas de destination précise dans la tête des fondateurs.

Forme des investissements 

Les filiales de Time for the Planet sont des SAS à capital variable, ou équivalent lorsque nous serons amenés à les créer sous législation étrangère (par exemple, sociétés de droit américain).

Nous finançons l’entreprise filiale sous la forme d’achat de parts du capital variable. 

Les avantages de cette forme :

  • Pas d’augmentation de capital à chaque investissement 
  • Possibilité de faire facilement souscrire des tiers investisseurs
  • Possibilité de fixer un prix de sortie à l’avance (par exemple, 2 ou 3 fois le prix d’achat)

Provisionnement et régulation des investissements

Lors du lancement de l’entreprise, nous provisionnons un montant qui dépendra du niveau de R&D envisagé pour cette entreprise. Le montant oscillera entre 1 et 5 millions d’euros et permet de fixer le maximum de financement possible pour arriver jusqu’au product-market fit. 

Product market fit 

De façon globale, c’est un produit qui correspond à un marché. Plus précisément : ce produit, lorsqu’il rencontre son marché, se convertit par lui-même.

En d’autres termes, c’est un produit qui colle si bien à son marché qu’il n’a pas besoin de déployer des trésors de communication pour convaincre les acheteurs potentiels, qui comprennent immédiatement son fonctionnement ainsi que son utilité. 

L’idée du Product/Market Fit, c’est donc de toucher un maximum de personnes pour convertir à grande échelle, sans avoir besoin de convaincre chaque client un par un.

Une fois le product market-fit atteint, nous évaluons l’opportunité de réaliser une deuxième provision, allant de 1 à 5 millions d’euros, pour financer la suite du développement de l’entreprise. A chaque fois, l’objectif ne sera pas de dépenser l'entièreté de la provision, mais de pouvoir anticiper les besoins de l’entreprise dans le temps.

Le montant des seuils indiqués ci-dessus variera en fonction des périodes et des montants levés par Time for the Planet

Time for the Planet n'investit pas dans les entreprises filiales sans que des raisons précises le justifient. L’investissement se fera à la demande du CEO de la filiale ou d’un membre du board.  Il doit recevoir l'assentiment du board de l’entreprise elle-même ainsi que du Conseil de surveillance de Time for the Planet.

Une fois la totalité de l’enveloppe Time for the Planet épuisée, si l’entreprise a encore besoin de capital, elle devra solliciter une nouvelle provision validée par le comité de surveillance, et/ou rechercher des financements extérieurs. Time for the Planet pourra alors accepter de devenir minoritaire, à condition que l'ADN open source de l'entreprise demeure. Pour garantir cela, nous exigerons de bénéficier de "Golden Shares" qui nous permettent d'empêcher toute décision qui n'irait pas dans le sens de l'open source.

Co-investissement

Time for the Planet est ouvert au co-investissement dans ses filiales.

Les investisseurs extérieurs pourront investir sous toutes formes :

  • Achat de parts dans le capital variable
  • Augmentation de capital (dépassement du montant maximal de capital variable)
  • Obligations convertibles
  • Prêts

10ème étape : Sortie de Time for the Planet

Lorsque l’entreprise atteint la rentabilité et que la diffusion open source de sa technologie a été assurée, la question de la sortie commence à se poser. Nous devons sortir pour 3 raisons:

  • 1ère raison : Notre objectif est de créer une entreprise qui va susciter la création de nombreuses autres initiatives (entreprises ou autres) utilisant l'innovation que nous avons apportée, via notre licence open source. Une fois ce "marché" créé, notre mission est accomplie, et nous mesurons les résultats en estimant les tonnes d'équivalent CO2 économisée grâce à la diffusion de notre innovation.
  • 2ème raison : Les associés de Time for the Planet apportent de l'argent avec un retour de 0 sur leur investissement. Cela signifie que pour chaque euro investi, nous rendons 1 euro au bout de 10 à 15 ans. Pour cela, nous devons faire en sorte que l'argent investi dans Time for the Planet, revienne in fine à Time for the Planet, une fois notre mission accomplie. Si nous récupérons d'avantage d'argent que ce que nous avons investi, nous créons de nouvelles entreprises luttant contre le réchauffement climatique.
  • 3ème raison : Nous promettons aux scientifiques et entrepreneurs qui créent nos filiales que, s'ils sont minoritaires au début, ils deviendront uniques propriétaires une fois que l'entreprise aura accompli sa mission. Cela permet de rendre à César ce qui lui appartient : nos fondateurs, qui investissent leur temps, leur énergie, bref, leur vie dans la conception des filiales, doivent, à la fin, recevoir le fruit de leur travail.

Time for the Planet a vocation à vendre tout ou partie de ses actions à la société filiale elle-même (c'est ce qu'on appelle une diminution de capital). Le prix de rachat oscille, selon les entreprises, entre 2 et 5 fois le prix d’achat de l’action au départ. Ce prix est fixé lors du passage de l’entreprise en capital variable. 

La sortie des investisseurs se fait donc par diminution de capital.

Ce mode de sortie innovant permet de "rendre" l'entreprise à ses fondateurs, une fois le succès économique de l'entreprise confirmé. Dans le schéma d'investissement classique des startups, les fondateurs sont progressivement "dilués" à chaque fois qu'un investisseur entre au capital. Si, au départ, ils possèdent 100% de l'entreprise, ils se retrouvent en général avec 20% au bout de 3 "tours de table" d'investissement. A l'inverse, Time for the Planet propose aux fondateurs et aux salariés-clés de débuter comme minoritaires, mais de reprendre 60% à 90% du capital une fois que l'entreprise aura réussi (donc sous 8 à 15 ans en moyenne).

Statut de l’inventeur.euse

L’inventeur.euse doit pouvoir s'épanouir dans le projet qui lui est proposé. Il doit avoir 3 dimensions : 

  1. Reconnaissance : Dans le cadre de la mise en open source de son invention, le nom de l'inventeur.euse sera mentionné dans toutes les communications . 
  2. Garanties d’efficacité : Time for the Planet lui garantit que des moyens humains et financiers vont être mis en oeuvre pour que l’invention change la face du monde. 
  3. Garanties capitalistiques : Actionnaire minoritaire, il devient majoritaire (avec ses co-fondateurs) une fois la phase de sortie de Time for the Planet finalisée
  4. Sécurité financière : L’inventeur est rémunéré par Time for the Planet dès le lancement de l’entreprise

Conclusion : Time for the Planet propose un new deal écologique

Le système économique mondialisé est très critiqué, le plus souvent à juste titre. Mais il est toujours essentiel de regarder les choses avec nuance. Si la financiarisation à outrance, les problèmes d'harmonisations sociale, écologique et fiscale sont des sujets sur lesquels seuls les Etats peuvent agir, la liberté d'entreprendre alliée à la science est à l'évidence une opportunité sans précédent pour que les citoyens fassent bouger le monde à très grande échelle, et à très court terme.

Nous proposons une méthode pour y parvenir.

Maintenant.

Parce qu'il y a urgence.

Devenir associé : Lutter à grande échelle contre le changement climatique

Go !arrow_forward