Yakbike par Shematic

Reçues : Il s'agit de toutes les innovations proposées à Time for the Planet par l'intermédiaire du formulaire de soumission des innovations.

Plus de productivité pour les utilisateurs tout en émettant 96% de CO2 de moins par tonne

Le levier d’action utilisé
Efficacité énergétique
Transports
Découvrir notre champ d’action arrow_forward
Date de soumission 9 décembre 2021 Fondateurs Cédric Flüeli Lieu de développement Genève, Suisse

Le projet en détails

NB : cette fiche est intégralement remplie par les personnes proposant l’innovation.

Quel est le problème résolu ?

Les vélos cargo sont actuellement sous-motorisés avec des moteurs de vélo. De ce fait, la charge utile est limitée à 150 kg avec une autonomie de 30 km. Ces lacunes empêchent les sociétés de livraison de considérer le vélo cargo comme une alternative au véhicule utilitaire thermique.

Comment est-il résolu ?

Par sa motorisation, le Yakbike permet de déplacer jusqu'à 450 kg. Cette charge commerciale est chargeable avec les outils logistiques traditionnels. Le Yakbike a une autonomie de 80 km, ce qui permet aux utilisateurs de travailler sans pauses forcées pour charger le véhicule.

Qui sont les clients potentiels ?

Les clients potentiels sont les sociétés de livraison de biens sur le dernier kilomètre tel que DHL, Amazon, La Poste. Le second persona : les sociétés de services qui ont besoin de se déplacer de façon efficace en ville.

En quoi cette solution est-elle différente ?

La motorisation est l'élément clef du Yakbike. Nous sommes le seul constructeur de vélo cargo qui a les moyens de développer un moteur, un pack batterie et une électronique de contrôle qui correspondent aux besoins d'un vélo cargo en ville pour le transport de marchandises. Pour faciliter sa prise en main, un mécanisme passif permet d'éviter tout risque de basculement du vélo cargo.